Réaliser les plans de son extension de maison

Réaliser les plans de son extension de maison

L’extension de maison encore appelée agrandissement de maison, constitue une solution idéale pour bénéficier de la largesse de son cadre de vie. Cependant ce type de changement requiert la mise en place de certains projets. Pour élaborer ces projets, des plans doivent être réalisés. Ces plans permettent de déterminer le budget, la surface nécessaire et d’autres travaux. Mais comment réaliser les plans d’extension de sa maison.
Découvrez dans cet article, les astuces qui vous permettront de bien réaliser un plan d’extension de maison.

Définir les besoins avant de dessiner les plans de son extension de maison

Avant de dessiner le plan d’extension de maison, vous devez dans un premier temps définir vos exigences. Il est indispensable de le faire pour connaitre le budget, la surface nécessaire et le type d’extension envisageable. De nombreux points sont à prendre à compte. D’abord il y a la prise en compte des règles de l’urbanisme, Avant de concevoir le plan d’extension de maison. En effet, il faut connaitre les règles en vigueur. Ces règles concernent l’urbanisme, notamment l’extension pour une habitation. Il faudrait vérifier si l’habitation est soumise à un plan local d’urbanisation auprès de la mairie. Ce plan est un document qui détermine les matériaux à utiliser pour l’extension de maison ainsi que les zones constructibles. Ainsi, il fixe les formalités administratives à suivre.

Connaître le type d’extension souhaité

Il existe plusieurs types d’extension. Vous pouvez donc choisir parmi celles-ci. En effet, il y a :
• L’extension traditionnelle,
• L’extension cubique,
• L’extension contemporaine

Respecter les règles pour réaliser les plans d’extension de maison

Pour réaliser le plan d’extension de maison, vous pouvez vous-même dessiner, les plans d’extension de votre maison ou faire appel à un professionnel (architecte). En effet, plusieurs règles sont à respecter dans ce processus. D’abord il est important de respecter les proportions et de tenir compte des règles en matière de construction. De plus, ce plan doit prendre en compte le terrain et ses différentes spécificités (pente, risque, superficie, orientation).
Aussi vous devez considérer la manière dont toutes les pièces peuvent communiquer entre elles. Ainsi il est important de déterminer la disposition des ouvertures que sont les pores, les fenêtres, et l’accès des escaliers si vous vouliez en installer un. Au cours de la réalisation du plan d’extension de maison, vous devez également vous renseigner sur les caractéristiques du bâtiment. Pour ce faire, vous pouvez effectuer une vérification continuelle sur les murs porteurs afin de savoir s’ils peuvent supporter ou non une nouvelle pièce.

Choisir les bons outils pour réaliser les plans d’extension de vote maison

Réaliser soi-même le plan d’extension de maison est une solution qui permet de mieux connaitre le monde de la construction et de se peindre ses futurs aménagements. Après la vérification auprès d’un architecte, ce dernier pourra mettre le plan d’extension de maison selon vos besoins. En effet, différents outils vous permettront d’engendrer un plan d’extension de maison.

Les supports en papier

Vous pouvez dessiner les plans de votre extension de maison à la main. Ainsi pour les réaliser, il suffit d’utiliser des instruments comme les feuilles de calque, un crayon, une équerre, du papier, une règle et un compas. Ceux-ci ne sont pas les seuls instruments que vous pouvez utiliser.

Les logiciels de plans de maison

Il existe plusieurs logiciels qui permettent de travailler en 3D. Ceux-ci permettent d’avoir une visibilité globale de votre projet d’extension. Ce type d’instrument aide à dessiner avec une grande facilité votre plan d’extension de maison. De plus ces différents logiciels d’architecture sont gratuitement disponibles en ligne. Par ailleurs, les logiciels les plus accomplis ne sont pas gratuits, mais ils offrent des guides et des explications.

Choisir une bonne solution d’extension

Il existe plusieurs types de solutions pour agrandir sa maison. La première consiste à disposer ces combles. Une transformation de la charpente permet toujours de libérer d’espace. Mais il ne faut pas perdre de vue que plus les travaux sont pesants, plus la facture s’alourdit. Une deuxième solution consiste à construire une extension à travers le plan d’extension de maison. Cela dépend de plusieurs facteurs, dont les contraintes du sol ou administratives. En zone urbaine dense, l’extension se présente sous la forme d’une surélévation, et d’un agrandissement de sol sur un ou plusieurs niveaux. Aussi quand une extension est irréalisable en hauteur ou sur le côté du bâti, il est possible de créer une pièce de plus.

Connaître les coûts des travaux d’extension

Le coût des travaux aux mètres carrés réalisés dépend d’une solution à une autre. Par contre, réaliser les travaux soi-même permet d’économiser. Pour un aménagement des combles avec une pente de toit supérieur à 30 degrés, il est obligatoire de prendre une déclaration pour surface inférieure à 20 mètres carrés et un permis de construire qui va au-delà de 20 mètres carrés. Le prix pour cette extension varie de 800 à 1500 euros par mètre carré. Dans le cas d’une surélévation de la maison, le montage des murs et la pose de la toiture varient de 1000 à 1750 euros par mètre carré.

Se conformer aux règles d’urbanisme

La loi est très stricte en matière d’extension. Les règles d’urbanisme régulent en quelque sorte la construction. Elles permettent ainsi d’empêcher les individus de faire ce qu’ils veulent. Le projet d’extension doit alors être soumis aux services d’urbanisme afin d’être exprimé, reconnu ou refusé. Le refus peut être dû à la non-règlementation du plan local d’urbanisme (PLU), ou la non-conformité des matériaux aux caractéristiques architecturales.
Par ailleurs plusieurs démarches administratives sont nécessaires pour se lancer dans la construction d’une extension. En effet la loi oblige à déposer une déclaration préalable de travaux, lorsque la surface de l’extension est à 20 mètres carrés ou à 40 mètres carrés dans une zone urbaine. Lorsque cette surface dépasse 40 mètres carrés, la demande se transforme en permis de construire. Néanmoins pour les surfaces de 5 mètres carrés, aucune démarche administrative n’est menée. À la fin de la réalisation des travaux de l’extension, une déclaration de fin de travaux doit être adressée à la mairie de la commune dans les 90 jours.

Prévoir la taxe d’aménagement

Elle s’applique à toutes les constructions, reconstructions ou extensions. Cette taxe est appropriée à toutes les surfaces supérieures à 5 mètres carrés, mais concerne aussi les abris de jardins, les vérandas et les combles. Le montant de celle-ci est déterminé chaque année par arrêté. Le coût annuel par mètre carré varie de 753 à 854 euros en France. En dépit de la taxe d’aménagement, toute extension de la surface habitable fait augmenter la taxe foncière et la taxe d’habitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *