Pourquoi voyons-nous rarement un bébé pigeon en ville et à quoi ressemble-t-il?

Pourquoi  voyons-nous rarement un bébé pigeon en ville et à quoi ressemble-t-il?

Le pigeon vit sur tous les continents sauf dans les zones polaires. Présent à perte de vue et dans la vie quotidienne des citadins, les pigeons se sont adaptés au cadre de vie des grandes capitales. Ils sont très souvent remarqués dans les villes, les campagnes pour ne citer que ceux-là. Mais il est souvent difficile, voire même impossible, de voir les bébés pigeons dans nos villes. Bon nombre de personnes demandent souvent la cause de ce phénomène, et comment se présente un bébé pigeon après sa naissance.
Découvrez donc dans cet article, les principales caractéristiques physiques de ces espèces volatiles après éclosion ainsi que la raison pour laquelle on les aperçoit rarement en ville.

Caractéristiques du bébé pigeon

Par des entendements assez réels, nous rencontrons difficilement des bébés pigeons en ville. Leur éclosion se passe en général dans un nid, loin des regards, où la mère pigeonne prend facilement soin d’eux. Comment reconnaître les caractéristiques d’un bébé pigeon ?
Dans ces premiers jours, la morphologie du bébé pigeon est dans la plupart des cas sombres, et n’est souvent pas recouverte de son plumage. Son plumet peut être blanchâtre ou jaune et peut avoir d’autres couleurs dans d’autres cas. Son bec présente une coloration gris foncé ou noire. Les membres (bec, ailes et ces pattes) sont pour la plupart du temps plus large comparativement au restant de son corps. Avec le temps, sa forme physique devient plus proportionnelle.
Le plumage autour du cou du pigeonneau ne montre pas de couleur verte lumineuse qui est caractéristique de son espèce. La proéminence, qui se situe au-dessus du bec de l’espèce s’affiche rosâtre, mais va évoluer au fil des jours pour devenir blanche.
Durant la période de sa croissance, les plumes du pigeonneau vont évoluer jusqu’à atteindre l’âge adulte. Cette transformation du teint du duvet du bébé pigeon se remarque déjà quelques semaines après qu’il ait vu le jour.
Nous pourrons alors sans doute dire qu’un bébé pigeon avec des yeux écarquillés, ses plumes horripilées et son anatomie disproportionnée est loin de plaire à qui que ce soit. Avec un peu de chance, lebébé pigeon atteint assez vite l’âge adulte et il présente des similitudes assez caractéristiques des pigeons adultes, qui eux ont une forme physique bien connue. Aussi, pour les reconnaître, vous pouvez faire attention à leurs yeux. En effet, les bébés pigeons ont des yeux sombres, tandis que les adultes ont des yeux rouge-orangée.

Pourquoi les bébés pigeons sont souvent rares en centre-ville ?

Nous rencontrons des pigeons adultes partout dans la ville. Ils sont bien aussi présents en prairies que dans les villes. Ce qui se remarque le plus souvent, c’est l’absence évidente des progénitures de ces êtres dans nos villes. En quoi donc est dû ce constat ?
Il est souvent rare d’apercevoir des bébés pigeons tout simplement parce que leurs isoloirs sont pour la plupart du temps dans des endroits peu accessibles à leurs destructeurs, aux yeux indiscrets et des tempêtes. De plus, le pigeon est une espèce nidicole. Pour le bébé pigeon, vivre caché est synonyme d’un développement heureux. En effet, le bébé pigeon est à sa naissance incapable de se nourrir et de se déplacer. Il est pour la plupart du temps recouvert d’un fin duvet et est aveugle. Ces différentes caractéristiques le rendent faible face aux dangers et au froid. Pour cela, le petit oiseau peut passer près de 40 jours environ dans son nid pour se cacher. Ainsi, il n’est ni visible à l’homme, ni à d’autres prédateurs.
Dans les vastes campagnes, ces espèces érigent leurs domiciles dans des zones peu accessibles et même dans des roches ou dans les cavernes. Tout le contraire de la cité, où ils choisissent de vivre dans des refuges citadins délaissés par l’homme qui sont entre autres des corniches, des gouttières, et des renfoncements.
La principale cause de la non-apparition des pigeonneaux en ville est souvent le temps de développement que doit mettre le bébé pigeon dans le nid avant de se faire voir par le monde. Le plus souvent, le bébé pigeon passe trois (3) à six (6) semaines dans le nid paternel avant de le quitter. Ce temps leur permet de bien s’apprêter à la vie solitaire.
Par ailleurs, l’autre raison pour laquelle ces bébés se cachent est simple. En réalité, les premières semaines, le bébé pigeon n’est pas trop beau à voir. Leurs gros yeux en forme de globes et leurs poils hérissés de couleur jaune ne sont pas agréables à voir. Les bébés pigeons poussent aussi des cris d’une voix bien aiguë.

Un long développement

Après sa mise au monde, le bébé pigeon doit grandir. Ainsi, la croissance du bébé pigeon comporte plusieurs étapes. La première est la période de lactation. Au cours de celle-ci, le bébé pigeon est uniquement nourri avec une substance blanchâtre et fluide. Celle-ci devient progressivement crémeuse et formée par la muqueuse du goitre. Les parents produisent du lait de jabot ou du lait de pigeon pour leurs petits pendant environ deux semaines. Grâce à l’aspect nourrissant de ce lait qui est riche en protéines et en lipides, le bébé pigeon grandit très vite. Ensuite, après 7 à 10 jours, la production du lait diminue. L’alimentation du bébé pigeon est alors complétée par des graines, des céréales et des légumineuses mélangées avec de l’eau.
Il reste ainsi sous la garde de ses parents jusqu’à ce que son poids, son plumage et ses muscles se rapprochent de ceux d’un adulte de son espèce. Il quitte alors le nid paternel pour voler de ses propres ailes. Toutefois, des traits démonstratifs marquent souvent leur différence avec les adultes. Nous avons d’abord, le plumage qui n’est pas entièrement métamorphosé. Aussi, contrairement aux adultes dont la zone autour des yeux est de couleur rouge orange, celle du bébé pigeon est sombre.

Comment peut-on prendre soin d’un bébé pigeon ?

Vous désirez élever un bébé pigeon chez vous, mais vous ignorez comment vous y prendre. Pour assurer un bon développement corporel d’un bébé pigeon, il vous suffira de respecter quelques points importants pour sa survie. Ainsi, il faudra ;
– garantir une bonne alimentation adaptée à son genre ;
– une température adaptée pour sa croissance ;
– un isolement convenable.

Garantir une bonne alimentation adaptée à son genre

Un bébé pigeon qui à moins de dix (10) jours, se remarque souvent par sa tectrice jaunâtre. À cette étape de sa vie, il est extrêmement fragile. Ainsi, pour combler ses besoins en vitamines et en sels minéraux, il vous suffira de lui préparer de l’eau miellée (prenez un peu de miel, ou du sucre auquel vous y ajoutez un peu de sel dans un bocal accoutumé). Vous devriez surveiller le mélange pour que la température d’abreuvage ne dépasse pas les 39° pour ne pas brûler le petit oiseau. Vous lui ferez boire 2ml de ce mélange.
Pour lui administrer le mélange, vous pourriez utiliser une seringue sans son aiguille, au risque de le blesser. Elle est facilement achetable dans une pharmacie ou chez un vétérinaire agréé. L’aliment du bébé pigeon peut être composé de bouillie pour perroquet ou d’une bouillie pour bébé. Vous pouvez aussi utiliser des pois chiches bien cuits ou des lentilles vertes mixées, auxquels vous y ajouterez de l’eau pour que la bouillie passe dans la seringue.
Pour ce qui est de la ration, si le bébé pigeon pèse trente (30) grammes, il faudra utiliser trois (3) ml d’eau à raison de quatre (4) prises par jour. Au fil des jours, vous devriez augmenter la quantité d’eau d’un (1) ml par jour, jusqu’à ce que l’oisillon puisse terminer les vingt (20) ml requis toujours quatre (4) fois par jour, pour sa bonne croissance.
Pour nourrir correctement le bébé pigeon, vous devriez accouder finement son bec des deux côtés pour qu’il puisse l’ouvrir convenablement afin de recevoir son repas avec la seringue. Ayez toujours dans votre esprit à maintenir le rationnement à vingt (20) ml jusqu’à ce que votre bébé pigeon soit capable à lui seul de déguster tous les fricots solides (graines de canaris, graines de sésame, etc.).

Autres méthodes

Une autre méthode pour nourrir le bébé pigeon consistera à reproduire et à simuler le bec les parents de celui-ci. Ainsi, la nourriture doit être crémeuse et légèrement tiède. Il faudra alors utiliser un conteneur cylindrique d’un diamètre d’environ deux (2) cm et ouvert sur les deux côtés. L’un des deux côtés doit être fermé par une membrane très souple pour que le bébé pigeon ne se blesse pas.
Aussi, dans cette membrane, un trou doit être percé pour que le bec de celui-ci puisse facilement passer à travers. Au niveau du deuxième côté, il sera mis de la nourriture. Pour nourrir le bébé pigeon, il suffira de positionner de manière verticale le cylindre et de pousser le bec du bébé pigeon vers le trou pour qu’il puisse comprendre que c’est là que se trouve sa nourriture.
La méthode la plus simple est de prendre soi-même dans la bouche une certaine quantité de nourriture en mélangeant avec de la salive. En effet, la salive humaine contient la même enzyme (ptyaline) qui favorise la prédigestion de la nourriture en la rendant plus appropriée au système digestif du bébé pigeon. Celui-ci pourra par la suite téter la nourriture.
Au cas où vous douteriez de l’alimentation de votre bébé pigeon rapprochez-vous des professionnels les plus proches pour demander conseil.

Une température adaptée pour sa croissance

Après sa naissance, un bébé pigeon a naturellement besoin d’être maintenu de jour comme de nuit dans une température de 39°, qui est celle des géniteurs. Cette règle est cruciale pour les dix (10) premiers jours après éclosion du pigeonneau. Afin de maintenir la température corporelle de l’oisillon, vous pouvez utiliser un (1) ou plusieurs flacons d’eau chaude préalablement bouillie au feu recouvert de chiffons propres. Vous pouvez également placer le bébé pigeon dans une boite. Il peut en effet rester dans une boite en carton dont les côtés sont hauts. La boite ne doit pas nécessairement être grande. Aussi, il faudrait s’assurer que la boite en carton a des orifices d’aération.

Les autres méthodes

Hormis les différentes méthodes citées plus haut, il existe en effet d’autres qui aident facilement à nourrir un bébé pigeon. Ainsi, en dehors de ces méthodes, vous pourriez également utiliser des bouillottes, recouvertes préalablement de tissus ou de boutures de riz, ou de légumineuses bien séchées dans un collant. Après les dix (10) jours passés, le pigeonneau est souvent recouvert de plume et donc n’a plus besoin d’être réchauffé pour sa bonne santé.

Un isolement convenable

Pour maintenir un bien-être de votre bébé pigeon, il est nécessaire de mettre à sa disposition un abri confortable. Dans ce cas, il vous suffira juste de composer votre pigeonnier en deux (2) parties :
• La voilière qui est érigée avec du grillage, ce qui offre au bébé pigeon la possibilité d’avoir les rayons solaires et de l’air ambiant. Elle est aussi primordiale, car l’oiseau a besoin de s’acclimater pour pouvoir survivre plus tard.
• Le vrai pigeonnier qui sera couvert et qui doit comporter divers accessoires. Comme autres accessoires, nous aurons le perchoir, le nid, etc.
Il faut remarquer que cette apparence du pigeonnier doit se reposer sur des paramètres bien définis par rapport aux habitants et à l’espace disponible.
Au regard à ces écrits, vous n’ignorez plus sans doute tout sur la morphologie et les caractéristiques physiques d’un bébé pigeon. Aussi, serez-vous apte à considérer les éléments sur lesquels s’appesantir pour élever le bébé pigeon dans de bonnes conditions (alimentation, habitat…), afin d’assurer sa survie et son développement physique. De plus, vous savez désormais qu’il est rare de trouver le bébé pigeon en ville à cause des caractéristiques de leurs espèces. De plus, il est rare de trouver ceux-ci à cause de la manière singulière que les parents ont de couvrir et de protéger leurs petits. Ceux-ci sont pour la plupart du temps mis à l’abri des regards, des intempéries et des prédateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *