Comment choisir son faire-part de mariage ?

Comment choisir son faire-part de mariage ?

Ca y est, le mariage est planifié, la date est choisie, la liste des invités est bouclée…

C’est donc l’heure d’inviter les convives, et donc de leur envoyer le faire-part. Encore un casse-tête en perspective.

Dans cet article, je vais vous aiguiller sur quelques bonnes pratiques pour choisir le faire-part le mieux adapté à ce qui sera, je n’en doute pas, le plus beau jour de votre vie.

La forme

Si votre mariage à un thème, votre faire-part se doit de l’illustrer. Soyez créative. Par exemple, vous pouvez faire comme sur mon faire-part. Le thème du mariage était “tropical chic” alors le faire-part était en forme de palmier.

Faites-vous plaisir sans limite. Carton kraft pour une ambiance nature, découpe en forme de noeud papillon noir… Tout est possible. Des amis ont même faire un mariage sur le thème Star Wars, en envoyant un faire-part découpé en forme de R2D2. Si si, ce n’est pas une blague.

Si vous n’avez pas l’âme d’une dessinatrice, les commerçants web de faire-parts pourront réaliser des maquettes, pour un coût allant de 60€ à 200€ selon votre projet. A vous de l’aiguiller alors sur ce que vous voulez (recto-verso, juste recto, triptyque, ou quelque chose de plus original)

La choix du papier est important. Il a un vrai impact sur le rendu final. Je vous conseille d’éviter de faire des “petites économies” sur le papier. Effet cheap garanti et croyez-moi, vous n’avez pas envie de ça. Rappelez-vous que le faire-part est la première chose que recevront les invités pour un mariage. Faites leur bonne impression. Si vous cherchez quelque chose de neutre et moderne, prenez un papier couché blanc mat. Pour un effet plus traditionnel, prenez un papier qui a du grain, une texture.

Prenez également du temps pour choisir la bonne couleur et les éventuelles illustrations qui vous plaisent.

Le texte

Pour le texte, il y a quelques bonnes pratiques… mais aussi quelques bêtises à éviter.

Le mot d’ordre est “simplicité”. Le mieux est l’ennemi du bien. Pour la police d’écriture, prenez quelque chose de lisible. Voici les informations obligatoires :

  • la date du mariage, et les lieux
  • le nom des mariés
  • les horaires (mairie, cérémonie, vin d’honneur, etc). Précisez bien si c’est une cérémonie religieuse ou laïque
  • la date limite pour confirmer, ou infirmer, sa présence au mariage
  • les coordonnées du wedding planner si vous en avez un et si c’est pertinent
  • l’adresse à laquelle envoyer la réponse
  • éventuellement une double invitation pour séparer les convives présents au vin d’honneur et ceux présents au repas

Il y a d’autres informations utiles, que l’on peut joindre sur une feuille avec le faire-part. Par exemple, y a-t-il un brunch le lendemain? Doit-on avoir un dress code? Un plan du lieu et un itinéraire d’accès.

Il y a par contre deux faux-pas à éviter :

  • Non, on ne parle pas des cadeaux de mariage
  • Non, on n’exclut pas les enfants sur le faire-part

Pour ces points délicats, utilisez plutôt le bouche à oreille et des ambassadeurs. Les témoins par exemple pourront faire passer le message à votre place 😉

Dernière chose… Relisez-vous, ou faites bien relire, le faire-part pour éviter les coquilles d’inattention.

 

L’envoi et le coût

Alors déjà, avant de passer commande, c’est échantillon obligatoire. Cela vous évitera une désagréable déception le jour J.

Ensuite, prévoyez l’envoi 3 à 4 mois minimum avant le mariage. Evitez l’effet “dernière minute”. Un faire-part peut vite être lourd. Donc attention aux frais…

Globalement, voici ce à quoi vous pouvez vous attendre en terme de dépense :

  • Maquette : 60€ à 200€
  • Echantillonnage : Gratuit une fois la maquette payée
  • Prix unitaire d’un faire-part : 1,20€ à 3,50€ selon le projet
  • Coût d’envoi : 1,50€ à 2,00€ là aussi, selon le projet

 

Et voilà, on a fait le tour du sujet. Bon mariage 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *